Connexion    
 + Enregistrement
  • Main navigation
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :


Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Qui est en ligne
1 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Articles)

Utilisateurs: 0
Invités: 1

plus...
Musique Gardmit
Auteur : webmaster
Article ID : 27
Public : Default
Version 1.00
Date de publication: 12/04/2012 20:31:23
lectures : 1163

logo assagmL’association Assagm pour le Développement Durable et Socio-Culturel a sollicité les autorités locales et régionales pour la reconstruction et la rénovation de l’entrée principale d’Ighrem de Gardmit. Un mur fortifié qui datait de 18ème siècle qui présentait un danger pour la population vu son état délabré. Un mur fissuré qui risquait de tomber sur les passants, il a été démoli pour des raisons de sécurité. Sa reconstruction a été promise mais rien n’est fait depuis.


Dans sa demande, l’association a insisté sur la reconstruction de mur qui a une charge historique dans la mémoire collective. Un symbole d’unité et solidarité de tout l’Ighrem. Cette entrée principale est le cœur vivant de Gardmit. Elle est l’endroit où se rassemblent les habitants dans les grandes fêtes comme Tafaska (la fête du sacrifice). C’est l’endroit de toutes les compagnes : compagne de sensibilisation, compagne d’aides médicales, compagnes électorales. C’est là aussi où se logent les bureaux de vote.

Parallèlement, l’association a soumis une requête pour la reconstruction et le déblaiement des anciens canaux afin de permettre une bonne distribution des eaux de crues.

Nous ne pouvons que présenter notre soutien inconditionnel à cette association qui, malgré le manque de moyens, n’hésite pas à viser juste et là où il faut agir d’urgence.

La copie de la demande de la reconstruction du mur de l’entrée principale d’ighrem de Gardmit est téléchargeable pdfICI avec l'aimable autorisation de l'association Assagm.


Le Staff de gardmit.org

0
Version imprimable Envoyer cet article à un ami
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat